Master Études Européennes et Internationales

Parcours-types
  • Stratégies Culturelles et académiques Internationales (Formation en présentiel)
  • Stratégies Culturelles et académiques Internationales (FOAD & Formation continue)

Le master EEI a pour objectif de former des chargés et des responsables des relations internationales dans le domaine culturel et académique. Le/la diplômée sera capable de mobiliser des connaissances scientifiques en matière de relations européennes et internationales et des compétences professionnelles en ingénierie culturelle. Les cours sont dispensés en français, anglais, espagnol et visent à rendre opérationnel le/la diplômée dans les trois langues.

Competences et savoir-faire

Au terme des deux années d'études, l'étudiant.e diplômée sera spécialisé.e dans les relations internationales, notamment culturelles & académiques. Il/elle sera opérationnel.lle en trois langues (français, anglais, espagnol) dans un service de relations internationales intégré dans le monde académique, les affaires étrangères, les collectivités territoriales, le secteur culturel.

Il/elle sera capable :

  • d'établir un diagnostic de l'état des relations culturelles ou académiques internationales de son établissement ou de son organisation en fonction de l'environnement national et international,
  • de proposer, de mettre en œuvre, d'évaluer et de faire évoluer une politique de relations culturelles ou académique internationales,
  • d'assurer le management et la gestion d'un service de relations internationales,
  • de prendre en charge l'ingénierie culturelle ou académique internationale de son institution,
  • d'assurer la communication, l'information et la valorisation internationale de son institution,
  • d'assurer une veille stratégique et la mise à niveau permanente de lui-même et de son équipe,
  • de s'exprimer et d'écrire en français, en anglais et en espagnol.

Organisation du diplôme

Le master EEI propose un parcours : Stratégies culturelles et académiques internationales. Il est organisé en 4 semestres. Le 4ème semestre s’effectue hors de l’établissement avec un stage de 6 mois.

Il est proposé aux étudiants en deux formules : en présentiel et à distance.
Pour la formation ouverte à distance (FOAD) :
En savoir plus ici

International

La formation est dispensée en trois langues, français, anglais et espagnol.

Un stage à l'étranger de six mois est obligatoire en master 2. Le stage de deux mois en master 1 peut également se faire à l'étranger. En France, ce stage de M1 se fait obligatoirement dans un service de relations internationales.

Articulation avec la recherche

Le master EEI est adossé au laboratoire FRAMESPA
(UMR 5136, Université Toulouse Jean Jaurès / CNRS).

Conditions d accès :

Capacité d'accueil (2021-2022) : 25 places en Master EEI présentiel et 25 en Master EEI FOAD

En première année :

Les candidatures sont ouvertes aux étudiants diplômés des Licences suivantes :
Humanités | Histoire | Histoire de l'art et de l'archéologie | Géographie et aménagement | Sociologie | Sciences Politiques | Lettres | Langues et Civilisations Etrangères et Régionales | Langues Etrangères Appliquées | Lettres - Langues | Information et Communication | Sciences sociales | Administration publique  | Droit | Administration économique et sociale | Sciences de l'Homme | Anthropologie | Ethnologie | arts.

Les candidatures des étudiants issus d'autres mentions de Licence, ou ayant obtenu un diplôme à l'étranger, ou justifiant d'un parcours et/ou de compétences pertinents pourront être étudiées sous réserve que le projet professionnel du candidat soit en adéquation avec la formation proposée.

L'étudiant doit par ailleurs justifier :

  • d'un bon niveau en langue en anglais et en espagnol et du niveau B2 pour au moins une des deux langues.
  • d'une très bonne connaissance de l'actualité française et internationale, d'une solide culture générale, notamment en matière culturelle.
  • la possession du C2I est souhaitée mais pas obligatoire.

Les étudiants étrangers ou titulaires d'un diplôme étranger hors Union européenne doivent contacter le service relations internationales et s'assurer que leur diplôme est reconnu par la France auprès de l'organisme compétent : l'ENIC-NARIC du CIEP.

NIVEAU DE LANGUES : Le niveau B2 est acquis si l'étudiant a suivi et obtenu des UE d'une même langue pendant 4 semestres. Les étudiants doivent demander un document officiel à la scolarité de leur établissement justifiant de ce niveau B2. Les étudiants titulaires d'une licence en langue ont, eux, le niveau C1. Pour la deuxième langue (anglais ou espagnol), les étudiants doivent justifier au minimum qu'ils l'ont suivie jusqu'au baccalauréat.

En deuxième année :

L'accès en Master 2 sera de droit pour les étudiants ayant validé la première année de Master de cette mention à l'INU Champollion. Pour les étudiants ayant validé un M1 de relations internationales dans un établissement extérieur et opérationnels dans les trois langues de la formation (français, anglais et espagnol), l'entrée au M2 s'effectuera après acceptation d'un dossier de candidature.

Publics visés :

  • Etudiants en formation initiale ou continue.
  • Etudiants éloignés géographiquement, y compris à l’étranger pour la Formation ouverte à distance.

Candidature / inscription :

Pour le Master 1 et 2 :

Examen du dossier de candidature et, pour celles et ceux dont le dossier académique a été retenu, un entretien trilingue en présentiel ou à distance.

Déroulement des entretiens : Les candidats auront 5 minutes pour se présenter en français et la conversation se déroulera ensuite en espagnol et en anglais. Le jury sera composé de trois enseignants-chercheurs. Il n'y a rien de spécial à préparer pour ces entretiens qui visent simplement à vérifier trois choses : 1. la capacité du candidat à s'exprimer de façon fluide et globalement correcte dans les trois langues du master et son aptitude à suivre des cours dispensés en langues étrangères. 2. son intérêt pour l'actualité, les relations internationales, la culture. 3. sa motivation. Les entretiens se déroulent de préférence en présentiel, mais pour les candidats très éloignés, ils peuvent se faire à distance.

Formation continue :

L’accès à cette formation est également possible si vous êtes en activité professionnelle, en recherche d’emploi ou si vous avez interrompu vos études initiales depuis plus d’un an. Vous relevez alors du statut de stagiaire de la formation continue pour vos études.
Vous pouvez aussi accéder à cette formation par les différents dispositifs de validation des acquis (VAE, VES, etc).
Pour toutes ces situations, il convient de contacter le Service de Formation Continue.

Secteurs d activités et types d emplois

Le/la diplômé.e interviendra principalement dans le monde académique (Universités, Grandes Ecoles, COMUE...), les Affaires étrangères, les collectivités territoriales, les organismes culturels, ou le secteur privé. Il/elle sera préparé.e aux fonctions de responsable des relations internationales, notamment culturelles et académique et à la gestion de projets, de chargé.e de mission pour les institutions culturelles ou académique, consultant en ingénierie culturelle...

Dans l'enseignement supérieur et la recherche :

  • Après concours : corps des ingénieurs d'étude, emploi-type Chargé des relations internationales avec différents intitulés possibles : « Chargé de la coopération internationale » (Cf. emploi n° J2A22 dans le référentiel des emplois types, base Referens), « responsable des relations internationales », « chargé Recherche/International »,
  • Après concours : corps des ingénieurs de recherche (Cf. emploi n° J1A22 dans le référentiel des emplois types, base Referens),
  • Contractuels à durée déterminée (art. 4 pour la catégorie A de la loi n° 84-16 du 11 janv. 1984, consolidée au 10 déc. 2004) ou indéterminée (application du droit communautaire à la fonction publique pour les agents recrutés (article 4 - catégorie A) au bout de 6 ans) sur les missions similaires.

Dans les Agences internationales et dans leurs succursales nationales et régionales :

  • Agences Europe-Education-Formation, Campus-France, l'Institut français

Aux Affaires étrangères :

  • Après concours : « secrétaire des affaires étrangères » : soit au sein de l'administration centrale : fonctions de rédacteurs dans une direction géographique ou dans une direction fonctionnelle, soit à l'étranger, en tant que secrétaire d'ambassade, enfin comme conseiller.
  • Après concours : « attaché culturel », conseiller culturel, ou contractuels sur les missions similaires.

Dans la fonction publique territoriale :

  • Après concours : « directeur des relations internationales », « délégué général aux relations internationales », « chargé de mission aux relations internationales », « coordonnateur des relations internationales », « directeur des relations extérieures » (Cf. fiche n° 10/B/08),
  • Contractuels sur les missions similaires.
  • Attention : dans les collectivités territoriales, les missions des chargés de RI ne sont pas forcément limitées au domaine culturel. Le master prend en compte cette réalité en proposant une formation polyvalente, permettant de s'adapter à diverses missions.

Dans les entreprises, les musées ou les sciences centers :

  • « chargé du partenariat international », « chargé de la mission mécénat ».
    Attention : dans les musées, les relations internationales relèvent généralement du conservateur-en-chef dont la formation est spécifique et passe par d'autres formations. Les postes d'intervention spécifiques et exclusifs dans ce domaine sont en développement mais sont encore rares.).

Dans les cabinets privés :

  • par exemple ceux dédiés à la recherche de stages à l'étranger pour les étudiants.

Les diplômés du master seront donc à même de présenter leur candidature aux recrutements et aux concours suivants :

  • concours ITRF des Ingénieurs d'études dans l'enseignement supérieur (Universités et grandes Ecoles), dans les organismes interuniversitaires (CNOUS, CROUS, PRES...).
  • concours de recrutement dans les collectivités territoriales : concours de catégorie A, de la filière administrative et technique, cadre d'emplois : Administrateurs territoriaux, Attachés territoriaux, Ingénieurs territoriaux,
  • concours du ministère des Affaires étrangères, - recrutements ouverts dans les différentes agences et associations opérationnelles telles que Culture France/Institut français (l'opérateur délégué des ministères des Affaires étrangères et de la culture et de la communication pour les échanges culturels internationaux), Campus France, Egide ...

Les points forts du master :

  • Un bon taux d'insertion professionnelle dans les secteurs visés par la formation.

Diplômés 2017 : insertion professionnelle de 100 % au 1er décembre 2018 et 89 % au 1er décembre 2019.

Diplômés 2019 : au 1er février 2021 : 81.2 % sont en poste.

Les secteurs d'embauche sont conformes à la formation : évènementiel culturel, services des relations internationales des universités ou des grandes écoles, Campus France, Alliance française, communication, organisme de recherche, festivals, musée).

Les candidats à l'admission peuvent consulter la DIPLOBOX du master pour se renseigner sur les lieux d'insertion professionnelle des diplômés.

  • Une formation trilingue.

Les diplômé.ée seront opérationnels en français, en anglais et en espagnol. Dans cette optique, les enseignements sont dispensés dans ces trois langues. Les étudiant.es doivent également effectuer un stage de plusieurs mois à l'étranger en M2. Les candidats peuvent consulter la DIPLOBOX du master EEI (Annuaire des anciens) pour avoir une information sur les lieux de stage des étudiants.

  • Une formation équilibrée.

Une formation qui associe des compétences professionnelles variées et polyvalentes avec une formation théorique de haut niveau, dispensée par une équipe pédagogique associant universitaires et professionnels.

  • Une formation accessible à distance au titre de la formation continue :

Le master 1 et 2 est accessible à distance, uniquement dans le cadre de la formation continue.  La procédure d'accès est spécifique. En savoir +

  • Une formation dans les territoires.

Dispensée dans un établissement récemment distingué pour la réussite de ses étudiants en licence et dans une ville classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, la formation est dispensée au cœur des territoires, c'est-à-dire qu'elle associe les problématiques internationales avec celles des organisations de terrain.

Responsable(s) pédagogique(s) :

Caroline Barrera, maître de conférences
caroline.barrera@univ-jfc.fr

Bruno Vargas, maître de conférences
bruno.vargas@univ-jfc.fr

Scolarité :

Formation continue :

05 63 48 64 00
formation-continue@univ-jfc.fr

Enseignement à distance (FOAD) :
05 63 48 17 92
foad-eei@univ-jfc.fr

voir la page FOAD