Master Ville et Environnements Urbains

Parcours-types
  • Ingénierie du développement des villes petites et moyennes

Le Master "Ville et environnements urbains" a pour objectif principal de former des professionnels urbanistes en capacité de participer à la gestion de projets urbains dans les villes petites et moyennes et les territoires hors métropoles. Comme chargés de mission, intégrés dans des collectivités territoriales ou des bureaux d'études, ils sont capables d'appréhender les dysfonctionnements des systèmes urbains, de comprendre les liens entre les villes et leurs territoires proches pour proposer des solutions d'aménagement et résoudre ainsi concrètement ces problèmes. Leur approche est systémique dans le sens où la résolution des problèmes appelle l'appréhension de thématiques croisées et interdépendantes.

Competences et savoir-faire

Ce Master a pour vocation de former des professionnels en mesure de concevoir, élaborer et conduire des solutions adaptées aux espaces urbains et à leurs environnements. 

La première compétence concerne la culture générale dans le domaine de l'urbanisme, de l'architecture et du patrimoine (lecture d'articles scientifiques, connaissance des grandes revues en urbanisme-aménagement et sociologie).

Les compétences et connaissances visées sont géographiques, sociologiques, urbanistiques, aménagistes, règlementaires, financières, techniques et méthodologiques (gestion de projet, cartographie, enquêtes, démarches participatives).

Les différentes thématiques traitées (habitats, modes de vie, espaces publics, services publics, commerces, offre culturelle,territoires numériques, etc.) visent à donner aux étudiants des connaissances et compétences transversales et adaptées aux enjeux des villes petites et moyennes et des territoires hors métropoles.

Les capacités visées sont les suivantes :

  • études préalables, observation, compréhension d'un système territorial, diagnostics ;
  • maîtrise des techniques et méthodes liées à l'enquête auprès des populations, entretiens ;
  • cartographie assistée par ordinateur, systèmes d'information géographiques, logiciels sociologiques de traitement de données mais aussi capacité à concevoir des cartes de synthèses et des croquis ;
  • définition d'orientations stratégiques et gestion de projets d'aménagement urbain en lien avec les acteurs de la ville et des territoires proches ;
  • capacité à conduire des études prospectives ;
  • animation, médiation et communication autour des questions d'urbanisme et de développement territorial ;
  • mobilisation des connaissances liées à l'environnement juridique (procédures d'urbanisme), aux montages financiers et aux politiques publiques ;
  • travail de groupe, conduite de réunion, prise de parole, synthèse de réunions ;
  • initiation à la recherche en vue éventuellement d'entreprendre un doctorat.

Organisation du diplôme

Master 1 : le premier semestre consiste à renforcer les connaissances en urbanisme, en sociologie des villes et en architecture autour des enjeux et défis des villes petites et moyennes et des territoires proches. Un atelier d’enquête permet de mettre en application les compétences techniques et méthodologiques indispensables pour mener des études et un diagnostic urbain ou plus généralement territorial. La production d’un mémoire de recherche avec ou sans stage, constitue un des points forts du second semestre. Le mémoire est soutenu en juin. Un stage de langue est également proposé durant ce semestre.

Master 2 : cette année de Master est centrée sur la maîtrise de compétences professionnelles. Le premier semestre comprend un enseignement universitaire spécialisé, des savoir-faire professionnels (la boite à outils) un atelier collectif en réponse à la commande d'un partenaire, un stage intensif de langues et de la cartographie. Le stage long commence le 1er avril. Les soutenances des mémoires de stages ont lieu en septembre.

Partenariats

Le Master est particulièrement lié au monde professionnel, tant par les pratiques pédagogiques (sorties sur le terrain, études de cas réels, travail en ateliers, stage professionnel) que par son équipe enseignante (composée en grande partie d’intervenants professionnels). La formation privilégie les apprentissages qui articulent savoirs universitaires et expériences professionnelles. Un bon réseau composé des anciens étudiants de la formation, de structures partenaires ayant passé des commandes d'atelier et les contacts des professionnels intervenants dans la formation permettent de faciliter la recherche de stage des étudiants et leur intégration en milieu professionnel. 

International

Le Master affiche une volonté d’ouverture à l’international et encourage la réalisation de stages à l’étranger (Amérique du Sud, Canada, Europe de l’Est). L’ouverture à l’international, repose sur des partenariats d’échanges scientifiques et pédagogiques avec des Universités étrangères.

Articulation avec la recherche

La formation entretient des relations multiples avec la recherche scientifique dans le domaine des villes et des territoires. Les enseignements sont étroitement associés à des programmes de recherche menés au sein du groupe pluridisciplinaire « Politiques Publiques Environnement et Société » et des laboratoires de rattachement (CERTOP UMR CNRS et LISST UMR CNRS).

Conditions d accès :

Capacité d'accueil (2020-2021) : 25

Le Master est ouvert :

  • aux titulaires d’une 3ème année de Licence en Sciences Humaines et Sociales (Géographie et aménagement, Sociologie, Science Politique, Ethnologie-Anthropologie, Droit,  Administration Économique et Sociale) et à des licences plus professionnelles en lien avec les problématiques de l’urbain et des territoires ;
  • aux étudiants issus d'autres mentions de Licence, ou ayant obtenu un diplôme à l'étranger, ou justifiant d'un parcours et/ou de compétences pertinents pourront être étudiées sous réserve que le projet professionnel du candidat soit en adéquation avec la formation proposée ;
  • aux professionnels en activité ou en recherche d’emploi présentant une expérience professionnelle dans les champs de l’urbain et/ou études urbaines.Dans ce cas, l'accession à cette formation est possible par les différents dispositifs de validation des acquis (VAE, VES, formation continue, etc.) ;
  • aux étudiants non francophones qui maitrisent la langue française (le niveau B2 et/ou TCF> 400 points est requis).

Dans tous les cas, la formation examine le dossier de candidature et réalise un entretien en présentiel ou à distance afin de vérifier l’adéquation du projet professionnel avec la formation, la capacité du candidat à suivre les enseignements dispensés, son intérêt et sa motivation.

Publics visés :

Etudiants et professionnels en reconversion.

Candidature / inscription :

Informations complémentaires et retrait du dossier de candidature :

Formation continue :

L’accès à cette formation est également possible si vous êtes en activité professionnelle, en recherche d’emploi ou si vous avez interrompu vos études initiales depuis plus d’un an. Vous relevez alors du statut de stagiaire de la formation continue pour vos études.
Vous pouvez aussi accéder à cette formation par les différents dispositifs de validation des acquis (VAE, VES, etc).
Pour toutes ces situations, il convient de contacter le Service de Formation Continue.

Fichier du programme
Programme98.66 Ko

Secteurs d activités et types d emplois

Insertion professionnelle au sein d'une collectivité territoriale, d'un bureau d'étude, de l'administration, d'un établissement public ou para-public ou encore d'une association de développement.

Le futur diplômé peut prétendre à un emploi de :

  • chef de projet, animateur de développement local
  • ingénieur/cadre,
  • chargé de mission, chargé d'étude
  • consultant,
  • expert,
  • chercheur,
  • enseignant.

Poursuite d études

Possibilité de poursuite d'études vers des activités de recherche (poursuite en thèse). Candidature à des CDU via les laboratoires de rattachement des enseignants-chercheurs de l'équipe ou via des contrats professionnels de type CIFRE.

  • Une équipe très professionnelle (70% des enseignants sont professionnels) encadrée des enseignants-chercheurs en géographie/aménagement et sociologie.
  • Une formation qui dispose de plus de dix années d'expérience.
  • Des ateliers opérationnels à différentes échelles du quartier à la ville et aux territoires de la planification du type SCOT.
  • Un lien très fort avec la recherche.
  • Le souci du devenir des étudiants grâce au réseau d'anciens étudiants et aux professionnels.
  • Des ateliers formateurs : projet urbain de la ville de Saint Sulpice (10 000 habitants); installation de nouveaux habitants dans un PETR du Tarn (DDT), Schéma régional d'aménagement de la région Occitanie (en partenariat avec les Masters urbanisme de Perpignan, Lille et Montpellier); aménagement d'un quartier de ville autour d'une base de loisirs (Graulhet, Tarn), profils socio-urbanistiques de l'agglomération albigeoise (Agence d'urbanisme aire urbaine de Toulouse), étude des usages du tri sélectif à l'échelle départementale (TRIFYL) etc.
  • Une ouverture possible à l'international grâce à un réseau de partenaires en Afrique, Europe, Amérique du nord et du sud.

Responsable(s) pédagogique(s) :

Ygal FIJALKOW, Professeur des Universités en sociologie,
ygal.fijalkow@univ-jfc.fr

François TAULELLE, Professeur des Universités en géographie/aménagement et urbanisme,
francois.taulelle@univ-jfc.fr

Formation continue :